vendredi 3 février 2012

Critique manga coup de coeur : Monochrome Animals de Ryoko Fukuyama

Critique manga
Coup de ♥
Monochrome Animals
Ryoko Fukuyama


Un manga plein de vie, rapide et drôle, où tous les sentiments de la jeunesse se mêlent ! Un début de série très prometteur pour un récit plein de dynamisme ! 

L'héroïne de ce manga est Kureha Mimachi, une adolescente orpheline de 15ans dont l'institution a fait faillite et qui ne sait plus où vivre, ni ce qu'elle fera le lendemain, au plus fort de sa détresse. Une détresse qui n'est pas décrite, sans doute car ce n'est pas le but du récit, s'agissant plutôt d'entrer au plus vite dans l'école qui sera son toit et son foyer : le lycée privée Kédamono, qui recrute des élèves et dont le 1er arrivé se verra offrir les frais de scolarité et d'internat ! Un procédé surprenant qui cache la vraie nature de ce lycée, ce qui l'attend étant inimaginable ...

A mi chemin entre Fruits basket, shojo magique orienté jeune adolescente, et Rosario + vampire, shonen pour les + de 14ans, Monochrome Animals est un fameux mélange des genres ! 
Le lycée Kédamono, qui veut dire "bête sauvage", surnommé Kédako, est un lycée pour jeunes fauves transformés en mi-humain le temps de leurs études. Apprenant tout ce qu'il y a à savoir sur le monde des humain pour se faire passer pour l'un d'eux, ils s'y regroupent et vivent tous les 3 ans une expérience traditionnelle au lycée : le projet "white rabbit". En effet chaque année un prince "lapin" intègre le lycée, et tous doivent se retenir de le dévorer ! Sauf que cette année le lapin est une humaine, vous l'aurez compris la jeune Mimachi !
 Odeur d'humain = appétit incontrôlable qui se réveille ! 

Protégée par un déguisement de lapin (des oreilles et une queue) qui camouflent son odeur humaine, elle l'est aussi par les 3 meilleurs élèves de seconde, et ses gardiens : Ukyo, 4ème prince du pays panthère noire, Chigaya, 2ème prince du pays tigre, et Chocho, 6ème princesse du pays loup. Tous munis d'un uniforme réglementaire noir, sauf celui du lapin qui est blanc, ils ont pour mission de la protéger des autres fauves, et en échange... ils gagneront un pass annuel pour un parc aquatique ! 

Après les crises de panique et d'incrédulité, Mimachi se pose bien vite des questions : peut-elle avoir confiance en ses gardiens? Sont-ils sincères ou bien jouent-ils avec elles? Tout est remit en cause lorsqu'ils la déçoivent de nombreuses fois, se jouant de sa naïveté pour lui mentir et jouer avec ses sentiments. Elle ne sait sur quel pied danser, mais nous, lecteurs, espérons en ces amis et gardiens...
Et très vite, un solide groupe d'ami, inébranlable, se crée. Une amitié fragile, basée sur la protection plus que sur la confiance, qui va donner lieu à de jolies scènes entre les 4 personnages. De plus, le personnage de Mimachi est très attachant, une petite Tôru adorable, qui cherche enfin des amis et un foyer pour l'acceuillir... Cela ne vous rappelle pas quelque chose?

Loin d'être une vulgaire copie, Monochrome animals est drôle, intelligent et original, car on navigue entre les différents fauves et les rebondissements surtout créés par "Ukkyon", le Prince-panthère, et le lycée aux pratiques bien étranges ! 

Un shojo magique haut en dynamisme et très mignon à découvrir sans hésiter pour passer un sympathique moment !

Ma note : 4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez moi un commentaire et je vous répondrai en retour !
Merci pour votre passage ici et à très vite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...